Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une mini fiction à thème 2(CBN #16)

La suite du CBN 10! (Pour le lire, c'est ICI)

***

"Doux Zeus des Planètes Ardentes, où suis-je?!"

Weiss ouvrit les yeux, et s'aperçut que le paysage avait bel et bien changé. Il n'était plus dans cette forêt sombre et silencieuse, non. Autour de lui se dressaient de nombreux lampadaires, des guirlandes clignotantes et une odeur sucrée flottait dans l'air si doux.

Il se releva (car il était tombé à plat ventre) vitement. Il se décida à marcher un peu, pour découvrir les alentours et peut-être savoir où il était arrivé. Beaucoup de monde de pressait vers une seule direction, il suivit le mouvement, et ce fut une surprise pour lui de voir autant de petites maisonnettes côte-à-côte. Il s'approchait de l'une d'entre elles, et le vendeur lui proposa de goûter à des petites pains à la cannelle suédois. Weiss ne refusa pas, mais il ne comprenait pas très bien ce qu'il disait, il avait un tel accent!

Plus tard, encore, la nuit survint, et Weiss se demanda où il allait aller, car il ne connaissait rien à la ville où il avait atterri.

"Euh, Monsieur, je peux vous aider?"

"J'aimerais savoir où je suis, en fait..."

"Ben, vous êtes à Paris, hahaha"

"c'est quoi, Paris?"

"La capitale de la France, en Europe, sur Terre, quoi, mais vous êtes sâoul ou quoi?!"

Weiss ne répondit pas et se contenta de le regarder plus en détail. Le jeune homme qui se tenait face à lui était à peine plus grand que lui, et était plutôt bien habillé, costume noir et chaussures cirées, ainsi qu'un monocle.

"Je vous laisse avec le plan du métro, j'en ai toujours un sur moi, pour les paumés comme vous!"

"M...Merci."

"Je vous en prie, tâchez de ne pas vous faire écraser."

Weiss partit dans la direction opposée et s'arrêta devant un grand magasin, "Galeries Lafayette". Il fut surpris de voir des étiquettes aux prix bien différents, des euros, mais où vont-ils chercher ces idées?

Il continua son chemin, et une jeune femme l'interpella:

"Monsieur! Monsieur! Vous êtes perdu?"

"Euh, je crois bien, je ne suis pas d'ici, je viens de... WinniLig."

"Je ne connais pas, Monsieur. Je... Voulez-vous prendre un café?"

Il n'avait aucune idée de ce que c'était, mais ne refusa pas l'offre. La jeune femme -du nom de Shirley- le conduisit dans sa maison, illuminée de menues guirlandes clignotantes.

"Voici mon home (elle était anglaise, comme elle dit). Souhaitez-vous du tea? Ou plutôt du café? J'ai des petits lemon bars, et des speculoos. "

"Je prendrai un... tea et un.. euh un lemon bars."

"Alors, pourquoi vous êtes ici?"

"Je suis arrivé là par hasard, c'est un peu bizarre à expliquer... J'étais dans la forêt de WinniLig, je me suis arrêté à un certain niveau, puis je suis tombé dans la neige, et je suis arrivé ici."

"Ah. Ah oui, je trouve ça assez fantastique, votre histoire! Dites-moi, c'est comment à WinniLig?"

"Eh bien, c'est pas si différent d'ici, les maisons sont un peu penchées, et les pâtisseries vrament différentes. Il n'y a pas de... métro, je crois. On va bientôt fêter le Grand Retour de l'Hivernal."

"Ah oui? Demain, c'est Noël, une fête où on mange en famille et où on s'offre des petits cadeaux en guise de remerciement!"

"Je ne connais pas, ça a l'air intéressant."

"Restez jusqu'à demain!"

"Ah oui, vous accepteriez?"

"Bien sûr, vous goûterez à mes petits fudges!"

Weiss sourit, Shirley était vraiment gentille.

Le lendemain, Weiss fut réveillé par Shirley qui tapota son épaule. Il ouvrit les yeux et la salua, puis se prépara pour le déjeuner. Il s'était réveillé très tard, il était déjà l'heure du repas de famille. Weiss fut présenté comme un lointain cousin qu'elle avait retrouvé, et il se fondit en remerciements face à la horde de gentillesse de chaque membre de la famille de Shirley. La jeune femme avait offert un cadeau à Weiss, un petite boule de cristal avec une petite Tour en fer à l'intérieur.

"C'est la Tour Eiffel, un monument très célèbre, à Paris." ajouta-t-elle.

"Merci beaucoup, Shirley, je m'excuse de ne rien avoir à vous offrir en retour..."

"Aucun problème, avoir la visite de quelqu'un d'aussi sympathique en est déjà un."

Shirley avait préparé une dinde rôtie, avec des petits marrons glacés (moi, je connais, mais Weiss découvrit tout d'un coup), des carottes Vichy, des fromages de Valençay, et enfin, une Profiterole assez grande pour une tablée. C'était délicieux, au vu du regard de Weiss.

Lorsque sonnèrent 19:00, le jeune homme se leva de table, et adressa un dernier mot:

"Je vous suis vraiment reconnaissant, j'espère que vous garderez la santé, et... et Shirley, sans elle, j'aurais attrapé froid dehors." rit-il.

Shirley lui sourit et le raccompagna.

"Vous reviendrez?"

"Si je retrouve le chemin jusqu'ici, oui, évidemment!"

"C'était une belle journée, merci beaucoup!"

"C'est moi, je n'ai jamais autant ri qu'aujourd'hui!"

"C'est la magie de Noël" dit-elle en faisant un clin d'oeil.

c'est la fin, j'espère vraiment que c'était cool!

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article