Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

J'ai lu No et Moi.

---Jeudi 14.12.17---
(Oui, ça fait trop longtemps que j'ai pas écrit, en même temps, si y'avait un peu internet, et que l'appli fonctionnait bien on my phone, j'aurais déjà publié deux ou trois articles par semaine, haha)
Bonjour, tout le monde, personne, bref.
AUjourd'hui, nouvel article qui tourne autour du roman poche que j'ai lu il y a quelques jours: 

No et moi.
Vous connaissez peut-être l'auteure, c'est... Delphine de Vigan. Bon j'avoue, je ne la connaissais
pas, du tout du tout. C'est mon frère qui a été obligé d'acheter l'roman (pas cher, c'est cool), et
j'ai commencé à le lire en me disant ''bon, ça a pas l'air supra intéressant, mais allons-y".
Bah... j'ai changé d'avis.

Date de sortie: en avril 2013.
Aux éditions: LE LIVRE DE POCHE.
Je résume un peu:
Les deux héroïnes du roman ne se rencontrent pas dès les premières pages. Lou Bertignac, (elle fait la remarque qu'elle aime bien quand on se réfère au 'chanteur') est une fille de 13 ans, et a sauté
des classes. Dotée d'un sens de l'observation hors norme, elle se rend très tôt compte que ''la vie'' n'est pas rose (comme le chantait Edith Piaf). Pour un exposé, elle décide de se rendre dans la rue, et d' "interviewer" une fille de la rue, Nolwenn, dite No. Mais le caractère de celle-ci ne rend pas facile l'approche. Lou devra donc se démener pour recueillir des infos, et entre autres l'aider à s'approprier la vie dont elle aurait toujours rêvé.

Les personnages:
-Lou, évidemment. Je l'aime bien, elle est vraiment très réaliste, mais en même temps relativement
rêveuse. Grâce à Lucas, elle peut se dire qu'elle n'est pas si différente des autres.

-No. 18 ans, et très caractérielle, normal. Au fil du récit, on apprend par platées l'histoire de sa 
vie (histoire de ma vie, de George Sand, à lire); je trouve qu'elle est très complexe, elle a des 
sautes d'humeur, elle peut être incroyablement calme, puis péter un plomb pour rien.

-Lucas. Le mauvais garçon, qui se révèle être, au final, trop gentil avec sa "Pépite" (alias Lou)
Pas très intéressant, mais au moins, Lou et lui s'aiment.

-La maman de Lou. Dépressive, malheureusement. 


Ce que j'en ai pensé:
c'était vraiment triste, à certains moments; mais d'abord, le style d'écriture de l'auteure me faisait penser à Maylis de Kerangal, et son Corniche Kennedy (que j'aime pas). Des mots dits à voix haute en dialogue, mais sans guillemets, c'est tout de même original. J'aime moyen, des fois on s'y perd,
entre ce que dit la fille fort, dans sa tête, et aux autres.
 La manière dont le roman se finit m'a fait sourire, vu que l' "avant fin" était choquante. Choquante, dans le sens où on découvre encore la réalité de ce qui nous entourait.

Mais tout était bien illustré, je me représentais très facilement le court de l'histoire dans ma tête; (C'est pas toujours le cas, quand j'aime vraiment pas le roman et l'histoire, normalement)
Par contre, je trouvais révoltant (comme Lou) le fait que sa maman ne soit qu'une sorte de ''mère-robot'', à cause de sa dépression. D'accord, elle est malade, mais ignorer quasiment son autre fille, alors qu'elle, elle est vivante, et ne pas pouvoir en profiter, je pense que c'est déprimant, pour  Lou, selon moi.

 Enfin, L'auteure s'est surement bien renseignée sur les divers sujets qu'elle peut traitrer au fil du récit, et j'ai remarqué cela; c'est fou comme on apprend des choses!

Note: 9/10.


TR.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ju' 30/12/2017 16:08

C'est un bouquin que j'ai bcp aimé personnellement. Il est très touchant. ;)